MALAISIE : ÎLES DE LANGKAWI ET PENANG

LA MALAISIE

Avec une population de 25,7 millions d'habitants, la Malaisie est un pays multiculturel. Au cours des dernières années, il y a eu une bonne croissance économique et enfin, aujourd’hui, la Malaisie connaît une stabilité politique. Le pouvoir politique est contrôlé par les Malais et l’économie par les Chinois, ce qui a développé une culture plus tolérante. Dans les rues, les Malaisiennes vêtues de la tête aux pieds cachant leurs cheveux sous un foulard, côtoient les Chinoises en short et t-shirt sans problème. La Malaisie a une grande diversité ethnique.

Plus de 60 % de la population pratiquent l’Islam, mais l’Islam malais n’est pas ultra-conservateur, les Malais sont beaucoup plus tolérants que d’autres musulmans peuvent l’être dans certains pays très fanatiques. Cependant, il faut quand même faire preuve de discrétion et mesdemoiselles, dans certains coins de la Malaisie, il ne faut pas trop exposer votre peau. Avec une chaleur dépassant les 30°C toute la journée et avec une humidité qui tourne autour de 90 %, ça peut être très désagréable d’être une femme dans les pays musulmans.

Ce qui veut dire que nous allons encore entendre des prières à certaines heures de la journée et se faire réveiller pendant la nuit en Malaisie.

La Malaisie est près de l’équateur, donc elle possède un climat très chaud avec des influences maritimes. Le pays a deux périodes de mousson, il n’y a pas vraiment de saison sèche, alors il fait très chaud et humide pratiquement toute l’année, à moins d’être en altitude. La Malaisie est composée d'une péninsule à l'ouest, de deux États orientaux, Sabah et Sarawak, au nord de l'île de Bornéo et de quelques îlots. La péninsule, est une chaîne montagneuse qui s’étend du Nord au Sud, elle est couverte en grande partie d’une jungle dense tandis que la côte Est, est bordée de plages. La région centrale est peu peuplée. Sur la côte Est, se trouvent les plages de sable blanc et les îles paradisiaques de Perhentian et Redang. La Malaisie possède les plus vieilles forêts du monde.



 
LANGKAWI - 4 JOURS

Langkawi est une magnifique île située dans la Mer d’Andaman, à 30 kilomètres au nord-ouest des côtes de la Malaisie et au sud de la Thaïlande. Dans l’archipel de Langkawi, nous pouvons apercevoir 99 îles quand la mer est haute, mais nous n’en comptons que 5 lors de la marée basse, c’est assez particulier. L’Unesco protège ces îles en raison de la richesse de sa faune et de sa flore.

Les plages de Langkawi ne se comparent pas avec les plages de la Thaïlande, par contre, elles sont très belles et très larges, l’eau de la mer est excessivement chaude.


Nous avons loué une moto pour faire le tour de l’île, malheureusement, la première journée à moto, nous nous sommes faits prendre par une pluie imprévisible. Pas une petite pluie, une averse, nous étions trempés bord en bord. Malgré l’averse déchaînée qui ne voulait pas cesser, nous étions obligés de continuer quand même notre route afin de revenir à l’hôtel.

Le lendemain, nous nous sommes levés très tôt pour avoir du beau temps. Dès 7h nous étions prêts pour notre tour de l’île à moto et par chance, nous avons eu la plus belle des journées ensoleillées.


Nous avons vu 3 magnifiques chutes, des mangroves et plusieurs belles plages.


En marchant dans la jungle pour aller voir une des chutes, nous avons aperçu une araignée comme nous en n’avions encore jamais vue. Nous l’avons observée un moment, elle était grosse avec des pattes pointues perchée dans son énorme toile.



Après avoir vu ça, nous regardions autour de nous en marchant et nous prenions nos précautions en écartant les branches de palmiers dans le sentier. Nous y avons aussi vu des gibbons qui sautaient d’arbre en arbre, nous adorons ces adorables petites bêtes.



Nous nous sommes bien amusés, ce fut une magnifique journée sans pluie.




Il faisait tellement chaud que nous nous sommes arrêtés à une de ces plages un peu plus longtemps, question de se baigner dans la mer pour se rafraîchir.




À notre grande surprise, nous y avons revu des amis que nous avions rencontrés la veille à notre hôtel, alors nous nous sommes baignés avec eux. La plage était relaxe, la mer était calme, nous étions que nous quatre à profiter de ce petit coin paisible!




PENANG - 3 JOURS

L’île de Penang est une île de 293 km² située sur la côte Nord-Ouest de la Péninsule Malaise. À Penang, la diversité ethnique se fait sentir autant par la population que par les édifices du patrimoine bien préservés. Tout le monde, quelle que soit la race, vive en harmonie et dans la tolérance.

Nous avons longuement marché dans la ville de George Town, là où nous avons séjourné. Nous y avons vu des vieux bâtiments des années 1880, des temples Indouismes, des temples Bouddhistes, des églises Catholiques de l’an 1850, des mosquées, il y en avait même une qui était flottante. La ville de George Town a été déclarée Patrimoine Mondial par l’UNESCO.




La ville de Georges Town est considérée comme la capitale gastronomique de la Malaisie. Il y a une grande variété de nourriture, Indienne, Indonésienne, Italienne, Thaïlandaise, Japonaise, Chinoise, Malaisienne…Nous pouvons y manger la nourriture de notre choix, et ce, sur la même rue.



Encore une fois, nous voulions explorer l’île d’un bout à l’autre, mais cette fois-ci, nous avons pris un peu de risque en se louant une moto. Nous ne croyions pas que les routes de cette île étaient si mouvementées. Neil, comme toujours, a été un excellent conducteur. Véronique, accrochée à Neil, a fait de son mieux pour être une bonne « co-conductrice », en lui disant : « attention moto à gauche, moto à droite qui s’en vient à toute allure, attention auto à ta gauche, il vaut dépasser et ainsi de suite. » Ce n’était pas de tout repos! Nous ne nous sentions pas vraiment comme sur une île, avec tous les buildings qui nous entouraient et toute cette circulation de ville stressante. Tout a bien été, à notre plus grand étonnement nous ne nous sommes pas perdus dans les grosses villes que nous avons traversées.


Nous avons vu de belles choses sur l’île de Panang en s’éloignant, bien entendu, des villes qui bougeaient un peu trop pour nous.


PENANG NATIONAL PARK

Nous avons fait une sympathique balade d’un bel après-midi dans le parc national de Penang situé au nord-ouest de l’île. En s’enfonçant dans la jungle dense, nous entendions plein de bruits inconnus produits par les insectes et les animaux. Nous y avons vu encore une fois des singes, mais aussi un varan d’un mètre de long qui est beaucoup moins attirant que des singes. Nous marchions d’un pas rapide dans le sentier et tout à coup, Véronique a presque marché sur la queue de ce varan, aussitôt, le cœur battant de frayeur, Véronique a sursauté et a fait un bond vers l’arrière et le varan, lui, a filé à toute allure dans la jungle, puis s’est immobilisé un peu plus loin. Nous avons pris le temps pour l’observer un peu de loin, mais nous ne voulions pas trop traîner là.

Nous avons lu un peu sur les varans, car nous ne connaissons pas trop cet animal carnivore et très agressif et ce n’est pas la première fois que nous en voyions, alors c’est assez épeurant.

Voici les informations que nous avons pu recueillir sur internet :
En gros, il existe une soixantaine d'espèces de varans. Les varans vivent dans les régions tropicales et désertiques, dans toute l'Afrique, en Asie, au sud de la Chine, en Malaisie, en Indonésie, en Inde orientale et en Australie. Varan, nom courant désignant un genre de lézards dont fait partie le plus grand lézard vivant, le dragon de Komodo. Selon leur taille, ils mangent des insectes, des oiseaux, des reptiles et leurs œufs, de petits mammifères et des charognes. Les varans comptent parmi les plus vieux lézards du monde. Ils descendent du mosasaurien, un lézard marin qui vivait, il y a entre 136 et 65 millions d'années, et qui pouvait mesurer 10 m de long. Le plus grand et le plus célèbre des varans, le dragon de Komodo, qui peut atteindre 3 m et peser 135 kg. Ce lézard est un prédateur et un charognard féroce. À cause de la bactérie virulente qu'elle inocule, sa morsure peut être mortelle. Bien que les varans soient surtout terrestres, certaines espèces peuvent également grimper aux arbres et sont de bons nageurs. Particulièrement voraces, ils possèdent des armes naturelles qui font d’eux d’excellents prédateurs. Leurs dents sont aussi coupantes que celles d’un requin. Ils ne sont pas supposés attaquer l’homme, mais ils ne le craignent pas, ils font même preuve d’un culot incroyable.

Alors vous comprendrez qu’avec plus d’une soixantaine espèces de varans, il est extrêmement difficile pour nous de savoir à qui nous avons affaire lorsque nous en croisons un. Chose certaine, nous n’allons pas se frotter à eux.

À l’autre bout du parc, une fois sortis de la jungle, nous sommes arrivés sur une magnifique plage avec du beau sable chaud, même brûlant.




C’est sur cette plage que des tortues viennent pondent leurs œufs. Il y a une équipe installée sur cette plage, qui veille à la préservation de ces tortues. Nous avons eu la chance de voir des bébés tortues de 3 jours à peine, c’était trop mignon de les voir barboter maladroitement.



1 commentaire:

  1. Wow les photos de les chutes sont majestueuses!

    Jo et Fred xxx

    RépondreSupprimer

Une erreur est survenue dans ce gadget

Parole de Chanson - Eddie Vedder